Curiosités et monuments

Curiosités et monuments

En vous promenant à pied dans notre village vous pourrez admirer de nombreux bâtiments ou monuments du passé. Il y a les croix : certaines comme la croix des Adieux ont retrouvé, grâce à une rénovation, leur couleur d’autrefois, d’autres se cachent sous la mousse en bordure de route.

L’église, dont on retrouve la trace dès le XII ième siècle, plusieurs fois détruite puis reconstruite grâce à la générosité des seigneurs, se voit de loin, que l’on vienne de Pont de Beauvoisin ou de Saint Béron. Ses statues et son chemin de Croix récemment rénovés par l’artisan qui a travaillé sur la croix des Adieux méritent que l’on fasse un petit détour pour les admirer.

Plus loin en haut de la route de la Madone, une statue de la Vierge à l’enfant, reproduction de la Vierge de Saint Sulpice (Paris) du sculpteur Pigalle vous attend depuis le 12 septembre 1875. Elle mesure environ 2 mètres, a été acheminée par le réseau ferré de l’époque et débarquée à la gare de Pont de Beauvoisin avec un pot de peinture supplémentaire en cas d’éraflures pendant le voyage ! Tous les habitants du village de l’époque ont contribué à l’achat de la statue avec l’aide de Monsieur Le Marquis de Vaulserre.

Elle a été restaurée en 2014 et elle a retrouvé ses couleurs d’autrefois.

Bien sûr nous n’oublierons pas dans notre promenade, d’aller admirer le château.

C’est une ancienne maison forte remaniée au XVIII° siècle. Sa façade principale rigoureusement ordonnancée est ornée d’un fronton triangulaire sculpté. Le vestibule est décoré de magnifiques peintures murales en trompe-l’œil. Le château fut le décor du film de Jean Paul Rappeneau, « Le Hussard sur le Toit » avec Olivier Martinez et Juliette Binoche.

Deux autres bâtiments méritent notre attention : la cure (à coté de l’église) et l’ancien hospice (face à la mairie) qui a été donné, conformément aux vœux de sa créatrice, au CCAS de Saint Albin.

Une croix oubliée a été restaurer, suite à la remise en état du chemin communal descendant vers le Guiers.

En effet une liaison entre les chemins de Savoie et d’Isère est maintenant ouverte.

Un balisage est fait et une nouvelle carte sera éditée.

Un coin pique nique est installé près de l’église ainsi qu’une  table d’orientation.